Blog

Une double expérience

Notre projet de stage infirmier à l’étranger avec la SIM a commencé à prendre forme il y a un an et demi. Notre école nous a donné l’opportunité de partir à l’étranger pour un stage de soins infirmiers.  Il nous a semblé évident de pouvoir s’impliquer pour Dieu dans ce projet. Grâce à la collaboration avec la SIM, nous avons pu trouver un moyen de lier apprentissage et foi. C’est donc comme cela que nous nous sommes retrouvées le 15 septembre à atterrir dans la capitale zambienne, Lusaka. Puis, nous avons découvert notre lieu de stage, et avons ainsi découvert “le bush”, sa chaleur, sa poussière et un mode de vie rural.

Nous avons travaillé au Mukinge Mission Hospital en tant qu’étudiantes infirmières, à la maternité, en pédiatrie, médecine et clinique mère-enfant. Actuellement, un nouveau bâtiment qui devra abriter des nouvelles salles d’opération pour répondre aux besoins croissants des patients – venant de 90km à la ronde – est en pleine construction.

Après avoir passé un temps à observer les pratiques de nos collègues, nous avons dû nous adapter sur différents points. Le matériel, le contexte, la relation aux patients étaient différents de ce dont nous avions l’habitude. Avec le temps et de la pratique, on s’est finalement senties des infirmières épanouies et affirmées ! Les défis que nous avons rencontrés dans la collaboration avec les zambiens, notamment les priorités différentes dans le travail, nous ont poussés à nous remettre en question, et à compter sur Dieu pour Le laisser nous transformer et révéler des traits de caractère encore insoupçonnés.

Après une première expérience dans le champ missionnaire, et une telle sortie de notre zone de confort, nous pouvons maintenant dire que nous sommes immensément reconnaissantes d’avoir vécu cela, et de l’avoir vécu ensemble ! Dire à quelqu’un à quel point on trouve les suisses un peu pressés nous fait rigoler …

Nous croyons aussi que cette double expérience est une opportunité que Dieu nous donne de pouvoir témoigner au sein de notre école, et de susciter les questions et les discussions !

Zoé et Anouck