Blog

Sans voix devant la détresse

Nous visitons ensemble avec la famille Wieland encore un autre lieu à la périphérie de Lima au Pérou. Au printemps 2017, il y avait dans cette région une pluie torrentielle suivie d’inondations. Un mètre et demi de boue a englouti les maisons où habitent des familles déjà pauvres. Ils sont, pour la plupart, éleveurs de cochons, vendeurs d’œufs de cailles ou vendeur de chiffons de nettoyage fabriqués à partir de restes de tissus.

Sans pouvoir faire quoi que ce soit, ils ont dû regarder tout leurs biens être détruits par cette vague de boue. Ensemble avec une organisation locale « Pax y Esperanca », Martin leur apporte de l’aide. Des petites maisons en bois sont montées pour ces victimes afin de leur offrir un abri de fortune. Nous lisons une immense reconnaissance sur ces visages. Ils ont repris avec beaucoup de courage leurs activités et petit à petit racheté des cochons, des cailles et des machines à coudre.

Cette grande détresse nous a laissé sans voix. Avec des larmes aux yeux, nous avons simplement serré ces personnes dans nos bras.

Liselotte Mutzner